AFRIQUE/EGYPTE - Poursuite de l’examen parlementaire du projet de loi portant sur la construction des églises et le statut personnel

lundi, 27 juin 2016 eglises locales  

Wikipedia

Le Caire (Agence Fides) – La nouvelle législation en matière de construction d’églises représente une « priorité » pour les parlementaires égyptiens qui procèdent actuellement aux derniers ajustements du nouveau texte législatif contenant les nouvelles dispositions en la matière. C’est ce qu’a réaffirmé récemment Ali Abu Al, Président du Parlement égyptien, alors que, durant ces mêmes jours, les parlementaires coptes s’étaient réunis à nouveau avec l’Evêque copte orthodoxe de Tanta pour partager, encore une fois, impressions et suggestions sur la procédure concernant les projets de loi relatifs à la construction des églises et au statut personnel des chrétiens et membres d’autres minorités religieuses.
En Egypte, le débat politique autour du nouveau projet de loi concernant le statut personnel des chrétiens et des membres des autres minorités religieuses s’est intensifié à partir de 2014 – lorsque le ministère transitoire de la justice a envoyé un projet de norme y compris aux responsables des différentes Eglises et communautés chrétiennes présentes dans le pays, leur demandant de transmettre leurs considérations sur le texte. La nouvelle norme règlera également le droit matrimonial des membres des communautés chrétiennes. L’autre projet de loi, relatif à la construction des églises, a été présenté aux bureaux compétents du Parlement égyptien le 16 mai dernier (voir Fides 16/05/2016). Selon ce qu’ont indiqué à l’Agence Fides des sources locales, il consiste en un ensemble de 13 articles et reconnaît notamment le droit des Evêques à recourir au Conseil d’Etat en cas de retards instrumentaux dans le cadre des procédures relatives à la construction de nouvelles églises.
La nouvelle législation devrait porter à la totale élimination des règles de ce qu’il est convenu d’appeler le Décret Hamayoni, remontant à l’Empire ottoman, lequel est à l’origine de nombreuses controverses au niveau local. Selon ce règlement, la construction des églises chrétiennes est soumise à des conditions qui ne pèsent pas sur la construction de mosquées, comme l’interdiction de construire des lieux de culte chrétiens dans les environs des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. (GV) (Agence Fides 27/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network