AFRIQUE/NIGERIA - Evêques en visite de solidarité dans le Diocèse de Maiduguri, marqué par les violences de Boko Haram

vendredi, 24 juin 2016 evêques  

S.Exc. Mgr Oliver Dashe Doeme, Evêque de Maiduguri

Abuja (Agence Fides) – « Nous sommes en visite de solidarité avec le peuple et l’Eglise de l’Etat de Borno pour nous rendre compte des dévastations provoquées par les activités de Boko Haram » a affirmé S.Exc. Mgr Gabriel Leke Abegunrin, Archevêque d’Ibadan et Administrateur apostolique d’Osogbo, qui a conduit une délégation de représentants d’un certain nombre de Diocèses nigérians en visite de solidarité le 21 juin, dans le Diocèse de Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno, profondément marqué par les violences perpétrées par la secte islamiste Boko Haram.
Selon ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Gideon Obasogie, Directeur des Communications sociales du Diocèse de Maiduguri, la délégation était composée, outre S.Exc. Mgr Gabriel Leke Abegunrin, de S.Exc. Mgr Emmanuel A. Badejo, Evêque d’Oyo, du Père Michael Okodua, Vicaire général d’Osogbo et du Père Martin De Cross C.M.F.
Dans son homélie, Mgr Badejo a fait l’éloge du courage évangélique des chrétiens de Maiduguri, remarquant que si l’Ordinaire du lieu, S.Exc. Mgr Oliver Dashe Doeme, apparaît serein, plein de courage et d’espérance, y compris durant les moments les plus douloureux, cela est dû à ses fidèles qui l’ont soutenu et encouragé par leur exemple.
Mgr Doeme a remercié pour la visite, remarquant qu’elle constitue une démonstration concrète de la solidarité chrétienne, une solidarité qui se concrétise au travers de la rencontre avec les évacués accueillis dans un certain nombre de camps des environs de Maiduguri, dont l’un est géré par l’Eglise catholique et un autre par la Christian Association of Nigeria (CAN). Outre à fournir des denrées de première nécessité et une somme d’argent recueillie au sein de leurs Diocèses, les Evêques ont touché du doigt les conditions des évacués. « Ce que nous avons entendu sur les conditions des évacués à la radio et à la télévision est différent de leurs conditions de vie réelles » a souligné Mgr Abegunrin. (L.M.) (Agence Fides 24/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network