ASIE/CHINE - Célébration de la fête des pères de la part des orphelins de Da Ming avec leurs prêtres accompagnateurs

jeudi, 23 juin 2016 eglises locales   ordres religieux   mineurs  

Faith

Han Dan (Agence Fides) – Les enfants handicapés, abandonnés par leurs parents et les orphelins accueillis par l’Institut Don Bosco de Da Ming, dans le Diocèse de Han Dan, ont célébré la fête des pères autour des prêtres qui s’occupent d’eux et qu’ils considèrent par suite comme leurs pères. Selon les informations recueillies par l’Agence Fides, après la Messe dominicale du 19 juin, jour de la fête des père en Chine, comme chaque troisième Dimanche de juin, les enfants se sont serrés autour du prêtre qui venait de célébrer la Messe pour lui faire fête.
L’assistance spirituelle des religieuses qui gèrent l’Institut et des enfants qui s’y trouvent est assurée par les prêtres de la communauté du Séminaire diocésain du Sacré-Cœur, toujours disponibles pour répondre aux besoins de ces enfants, au point de devenir pour eux presque des pères de famille, affectueux et patients. Les enfants ont donc voulu fêter avec eux la fête des pères et ont envoyé des fleurs réalisées par leurs soins aux autres prêtres, qui n’étaient pas présents et qui s’occupent d’eux par rotation.
L’Institut Don Bosco de Da Ming est né en 1984, lorsque Sœur Wu Yong Bo, de la Congrégation de la Mère de Dieu, maintenant octogénaire, accueillit une fillette handicapée laissée devant la porte de l’église. Depuis lors, la religieuse décida de prendre soin de ces enfants, même dans le cadre d’une structure très modeste. En octobre 1994, l’Institut Don Bosco a été officiellement ouvert dans un édifice répondant aux besoins.
A ce jour, ce sont quelques 300 enfants handicapés, abandonnés et orphelins qui ont trouvé là un accueil plein d’amour. Nombre d’entre eux ont pu poursuivre leurs études jusqu’à l’université ou ont été adoptés par des familles choisies et suivies par les religieuses. Pour recueillir les fonds nécessaires au fonctionnement de l’Institut, les religieuses ont également participé au marathon annuel de Pékin. Grâce à elles, aux prêtres et à la générosité de nombreux fidèles laïcs, l’Institut offre aujourd’hui également des cours professionnels destinés aux adultes handicapés, des formations d’habilitation professionnelle pour ceux qui sont frappés de paralysie cérébrale et organise des rencontres pour améliorer la formation et la vie sociale de ces enfants. Aujourd’hui, 61 enfants se trouvent au sein de l’Institut. (NZ) (Agence Fides 23/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network