ASIE/LIBAN - Rejet des plans de partage sectaire du Proche-Orient de la part du Synode maronite

mardi, 21 juin 2016 politique internationale  

Mychel Akl/Maronite Patriarchate

Bkerkè (Agence Fides) – Il faut bloquer les plans de démembrement sur base sectaire au travers desquels certains cercles internationaux pensent résoudre les conflits, en redessinant les frontières du Proche-Orient, à commencer par la Syrie et l’Irak et préserver et encourager la perspective d’une coexistence collaborative entre les différentes composantes ethniques et religieuses, favorisant des processus de démocratisation y compris au profit des peuples du Proche-Orient.
Tel est le jugement concernant les convulsions de la région exprimé par les Evêques maronites à l’issue de leur réunion, tenue la semaine passée à Bkerkè, dans le cadre de leur Synode annuel, placé sous la présidence du Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Bechara Boutros Rai. L’assemblée synodale maronite a écouté avec une attention particulière les rapports des Evêques maronites des Eparchies syriennes, s’attardant sur la condition tragique de la population civile dans la zone d’Alep. Concernant la situation libanaise – peut-on lire dans le communiqué final des travaux parvenu à l’Agence Fides – a été dénoncé l’impact dévastateur de la paralysie institutionnelle sur la politique, la sécurité et les niveaux économiques et sociaux du pays, qui ne parvient pas à élire un nouveau Chef de l’Etat depuis deux ans. (GV) (Agence Fides 21/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network