EUROPE/ESPAGNE - Projets humanitaires en faveur des réfugiés et des évacués du Liban, de Thaïlande et d’Egypte

vendredi, 17 juin 2016 evacués  

Manos Unidas

Madrid (Agence Fides) – De par le monde, à ce jour, 59,5 millions de personnes vivent dans des conditions de réfugiés ou d’évacués, surtout à cause de guerres et de conflits internes. Ce chiffre se décompose en 19,5 millions de réfugiés, 38,2 millions d’évacués et 1,8 millions de demandeurs d’asile pour des causes diverses. Le 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale du Réfugié, l’ONG catholique espagnole Manos Unidas s’est engagée dans le cadre de différents projets humanitaires en faveur des réfugiés et évacués du Liban, de Thaïlande et d’Egypte.
Au Liban, dans la ville de Tripoli, elle a lancé, en collaboration avec Caritas Liban, un projet estival de Promotion et protection de l’enfance, qui aura une durée de deux ans et sera réalisé dans le quartier de Maarat. En bénéficieront 90 enfants et leurs familles, soit un total de 210 personnes. De celles-ci, 50% sont des réfugiés syriens, 40% des libanais en situation d’exclusion sociale et le reste des réfugiés irakiens, égyptiens ou érythréens. A tous sera offert un soutien scolaire, une assistance légale, sanitaire et psychosociale.
En Thaïlande, où se trouve le plus grand nombre de réfugiés non enregistrés du continent asiatique, à savoir quelques 3 millions de personnes concernées par cette situation, Manos Unidas réalisera, à compter du mois d’août, un projet de renforcement des travailleurs birmans et de leurs familles duquel bénéficieront directement 8.325 personnes. Le projet se déroulera dans la zone métropolitaine du Grand Bangkok et dans la zone frontalière de Kanchanaburi, où il est estimé que vivent plus de 350.000 immigrants sujets à des arrestations ou à l’expulsion.
Enfin, en Egypte, qui connaît une situation de crise économique, politique et sociale et constitue l’un des pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés érythréens, Manos Unidas achève un projet de soutien éducatif au profit des réfugiés, enfants et adultes, provenant de l’Erythrée. Au Caire, dans le quartier de Zamalek, l’ONG a porté assistance directement à 300 jeunes et à 100 enfants, son action bénéficiant indirectement un total de quelques 2.000 personnes. Le projet a été réalisé en collaboration avec l’Institut missionnaire combonien qui œuvre depuis 30 ans au sein de la communauté érythréenne, et dispose de structures en mesure d’offrir un accueil et tout le soutien nécessaire pour s’intégrer à la société égyptienne. (AP) (Agence Fides 17/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network