ASIE/SYRIE - Réception du Patriarche d’Antioche des Syriaques et de six Evêques syro-catholiques de la part du Président syrien

vendredi, 17 juin 2016 politique internationale  

SANA.sy

Damas (Agence Fides) – Le Président syrien, Bashar el Assad, prévoit la rédaction d’une nouvelle Constitution pour la nation syrienne, dans le cadre de laquelle devraient disparaître les références à la charia comme source principale de la législation, afin de garantir l’égalité des droits à tous les citoyens et d’éliminer les discriminations, y compris larvées, à l’encontre des minorités religieuses. Tels sont certains des projets d’avenir qu’a évoqué le Président devant une délégation de l’Eglise syro catholique, conduite par son Patriarche, S.B. Ignace Youssif III Younan, et composée de six Evêques, délégation qu’il a reçu à Damas le 13 juin.
Au cours de la rencontre d’une heure et demie, le Président el Assad a manifesté son intention de retirer de la nouvelle Constitution, pleinement laïque, la disposition obligeant le Chef de l’Etat syrien à professer la religion musulmane. Le responsable syrien – indique à l’Agence Fides ceux qui étaient présents à la rencontre – s’est également démontré convaincu qu’en quelques jours la situation de conflit s’étant rallumé à Alep – et maintenant congelée par une trêve de deux jours – sera complètement résolue, grâce à la création d’un blocus militaire autour de la ville qui empêchera le ravitaillement en armes des faubourgs périphériques se trouvant aux mains des forces antagonistes, en grande partie de matrice islamique, mais sans attaques contre les quartiers, afin d’éviter de nouvelles souffrances aux civils.
« Le Président el Assad les a également qualifié comme « nos enfants » et a fortement insisté sur la matrice internationale et non pas nationale du conflit syrien, soulignant que, maintenant, tous veulent en paroles combattre les djihadistes du prétendu « Etat islamique » mais qu’ils distinguent encore nettement entre ceux-ci et les groupes liés à Al Qaeda, tels que Jabhat al Nusra » indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Jacques Behnan Hindo, Archevêque syro catholique d’Hassaké Nisibi, présent à la rencontre.
Dans la conversation entre le Président et les membres de la délégation ecclésiale, ont également été évoquées les rumeurs d’un possible partage de la Syrie sur une base ethnique et sectaire, au travers de la création d’un Etat kurde indépendant et d’un Etat islamiste, scénario que le Président a toujours rejeté comme irrecevables. Dans le cadre de la rencontre avec le Patriarche d’Antioche des Syriens et les Evêques syro-catholiques, le Président syrien n’a fait aucune allusion au Pape ou au Saint-Siège, invitant en revanche ses interlocuteurs à intensifier les contacts et à partager jugements et initiatives en ce qui concerne la tragique situation du Proche-Orient avec l’Eglise orthodoxe russe. (GV) (Agence Fides 17/06/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network