AMERIQUE/NICARAGUA - Message de la Conférence épiscopale en vue des élections

mercredi, 15 juin 2016 politique   elections   conférences épiscopales   démocratie  
Evêques du Nicaragua

Evêques du Nicaragua

Managua (Agence Fides) – La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN), au terme de sa réunion d’hier, au cours de laquelle elle a examiné la situation actuelle du pays, a publié un Message spécial au peuple nicaraguayen, parvenu à Fides. Le document, signé par les dix Evêques présents, a été lu aux journalistes par S.Exc. Mgr Jorge Solórzano Pérez, Secrétaire général de la CEN.
« En tant que Pasteurs de l’Eglise, – indique le début du texte – nous voulons offrir une parole de lumière et d’espérance au pays en ce moment difficile que nous vivons, à cause des récents événements qui ont malheureusement créé chez beaucoup de personnes un sentiment d’insécurité et de confrontation, qui pourrait affaiblir la crédibilité et la compétitivité dans le cadre des prochaines élections de novembre, favorisant la croissance de l’indifférentisme et de l’absentéisme au sein de la population ».
« Toute tentative visant à créer les conditions pour la mise en place d’un régime à parti unique dans lequel disparaîtraient le pluralisme idéologique et les partis politiques est dommageable pour le pays, d’un point de vue social, économique et politique – poursuivent les Evêques. Il est possible de vivre dans l’harmonie et la tolérance y compris au milieu d’une saine diversité sociale et politique, qui enrichit toutes les composantes de la nation ».
Le document, articulé en 5 points, reprend les requêtes faites par les Evêques au Président Ortega en 2014. « Demeure valide ce que nous avons demandé au Président en mai 2014, à savoir garantir en 2016 un processus électoral présidentiel transparent et honnête, dans le cadre duquel doit être exprimée, sans aucun doute, la volonté populaire au travers d’un système qui garantit à tout nicaraguayen son propre bulletin de vote avant les élections et d’un processus électoral ouvert à des observateurs provenant d’institutions nationales et étrangères » (voir Fides 07, 08, 14/06/2016).
Le Message s’achève par cette invitation : « Nous exhortons tous les nicaraguayens à vivre ce moment avec espérance et un grand esprit civique. La situation actuelle ne devrait faire augmenter ni l’apathie ni l’indifférence mais elle doit être vécue comme un défi permettant de construire une nouvelle société basée sur le droit et la justice, au sein de laquelle la volonté souveraine du peuple soit respectée ». (CE) (Agence Fides 15/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network