AMERIQUE/PARAGUAY - Enquête bloquée quatre ans après le massacre de Curuguaty

lundi, 13 juin 2016 indigènes   evêques   violence   politique  
Manifestation à Curuguaty

Manifestation à Curuguaty

Canindeyú (Agence Fides) – L’Evêque de San Juan Bautista de las Misiones, S.Exc. Mgr Mario Melanio Medina Salinas, a célébré hier, Dimanche 12 juin, une Messe dans la campagne de Marina Cué, où ont été massacrées 17 personnes voici quatre ans (voir Fides 18/06/2012).
La cérémonie a été voulue afin de faire mémoire de ce qui est communément connu comme « le massacre de Curuguaty », qui a eu lieu dans le département de Canindeyú. Le 15 juin 2012, dans le cadre d’une tentative d’expulsion des paysans qui avaient pris possession des terrains de Marina Cué, qu’ils affirmaient appartenir à l’Etat qui devait les leur attribuer, 17 personnes furent tuées – 11 paysans et 6 agents de police. La propriété de ces mêmes terrains était par ailleurs revendiquée par la société Campos Morumbi du désormais défunt sénateur Blas Riquelme. Après le massacre, le Congrès accusa le Président Fernando Lugo, destitué quelques jours plus tard, de promouvoir l’invasion des terrains.
La célébration d’hier a eu lieu aux pieds de la grande croix érigée en mémoire des défunts. Y ont participé des agents de police, des parents des victimes et des paysans, selon ce qu’indique la note envoyée à Fides par des sources locales. Mgr Medina Salinas a eu des mots durs contre le gouvernement s’agissant du retard notable pris par l’enquête, les responsabilités des auteurs du massacre n’ayant pas encore été établies quatre ans après les faits. (CE) (Agence Fides 13/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network