AFRIQUE/RD CONGO - Opposition et société civile réunies à Bruxelles pour discuter des moyens pour « conjurer le chaos »

mercredi, 8 juin 2016 politique  

Giuseppe Dominici

Bruxelles (Agence Fides) – Une centaine de délégués de l’opposition et de la société civile de République démocratique du Congo se rassemblent à Bruxelles les 8 et 9 juin sur invitation d’Etienne Tshisekedi, responsable de l’UPSD – Union pour la Démocratie et le progrès social – l’un des principaux partis d’opposition au Président Joseph Kabila.
Selon l’un des responsables de ce parti, le but de la réunion est de définir une stratégie « pour conjurer le chaos », attendu que la perspective de pouvoir tenir les élections présidentielles et législatives d’ici le mois de novembre, comme prévu par la Constitution, s’éloigne. Il existe en effet la forte crainte que le Président Kabila, fort notamment d’une décision de la Cour constitutionnelle, ne vise à prolonger indéfiniment son mandat, vu qu’il ne peut se présenter à nouveau pour briguer un troisième quinquennat (voir Fides 25/05/2016).
Le responsable du parti d’E. Tshisekedi estime que le chemin pour sortir de la crise est celui du dialogue, comme cela est prévu par l’accord cadre d’Addis Abeba et par la résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU (voir Fides 14/04/2016).
L’opposition est cependant divisée quant à cette rencontre dans la capitale belge. Certains de ses membres y voient une réelle possibilité d’arriver à organiser les élections d’ici la fin de l’année alors que d’autres craignent qu’il ne s’agisse d’une manœuvre portant en fin de compte au prolongement du mandat du Président Kabila au-delà de son échéance. (L.M.) (Agence Fides 08/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network