AFRIQUE/ZAMBIE - Dénonciation du Secrétaire général de la Conférence épiscopale concernant l’absence de maintien des promesses faites concernant la fin des violences

mercredi, 1 juin 2016 evêques   violence   politique   elections  

Le Père Cleophas Lungu

Lusaka (Agence Fides) – « L’Eglise est prise de cours par des hommes politiques qui continuent à enfreindre les règles qu’ils se sont donnés pour faire cesser les violences dans le pays. Nous sommes déçus et surpris par ces partis politiques qui ont proposé un certain nombre de solutions visant à réduire la tension et les discours enflammés, s’engageant à les mettre en pratique et qui continuent en revanche à commettre des actes contraires aux engagements pris » a déclaré le Père Cleophas Lungu, Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Zambie aux micros de la radio catholique Yatsani.
Selon les informations parvenues à Fides, le Père Lungu s’est fait le porte-parole de la déception des Evêques de Zambie également s’agissant de ces fidèles qui abandonnent la foi catholique et les valeurs chrétiennes lorsqu’ils entrent en politique et qui deviennent violents.
Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale était déjà intervenu récemment pour exprimer la condamnation des Evêques concernant les violences xénophobes à l’encontre des réfugiés (voir Fides 29/04/2016).
La tension dans le pays est montée dans la perspective des élections présidentielles et législatives du 11 août prochain. Le Père Lungu a annoncé que l’Eglise prépare actuellement une nouvelle rencontre avec les candidats à la présidence afin de discuter du problème de la violence dans le pays.
Récemment, la Conférence épiscopale, le Council of Churches in Zambia (CCZ) et l’Evangelical Fellowship of Zambia se sont réunis afin de discuter sur la manière dont les églises peuvent contribuer à faire cesser le cycle de violences intéressant le territoire national. (L.M.) (Agence Fides 01/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network