VATICAN - Messe d’envoi des missionnaires célébrée par le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples

lundi, 30 mai 2016 filoni   oeuvres pontificales missionnaires   eglises locales   animation missionnaire  

Bucaramanga (Agence Fides) – « La mission d’évangéliser doit être un encouragement constant à ne pas se contenter de la médiocrité mais à continuer à grandir dans la foi » a recommandé S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, au cours de la Messe d’envoi des Missionnaires qu’il a célébré le 28 mai au terme du XII° Congrès missionnaire national de Colombie.
« L’autorité ne provient ni de la science ni de la doctrine mais de l’Esprit Saint qui gouverne notre histoire et guide nos pas – a déclaré le Cardinal dans l’homélie en commentant la liturgie du jour. Dieu est la source de toute autorité. En devenant ainsi une seule chose avec Lui, on acquiert autorité parce que le Seigneur se communique et vit avec tout son être dans l’Eglise et lui confère le pouvoir, l’autorité, la science et la sagesse ».
Citant l’Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le Préfet du Dicastère missionnaire a rappelé que « nous évangélisons également lorsque nous cherchons à relever les différents défis qui peuvent se présenter » en ce que « la vérité est parfois malcommode et ne peut varier selon les circonstances. Les scribes et les pharisiens veulent accuser Jésus d’abus d’autorité et ne lui reconnaissent pas le droit de révéler au monde la vérité ni de proclamer la nouvelle loi de l’amour ». Par suite, en s’adressant aux envoyés pour la mission, il a réaffirmé qu’ils pourront souvent se trouver devant l’étroitesse mentale, la cécité, le préjudice « de ceux qui ne connaissent ou ne reconnaissent pas le Christ, Chemin, Vérité et Vie, mais qui ont la présomption de juger même Dieu » sachant que « la conséquence de cette attitude peut être l’indifférence ou la persécution ».
A partir du Concile Vatican II, l’Evangélisation a subi « des transformations importantes à cause des changements de modèles culturels » au point que, « parfois, il est possible d’avoir l’impression que l’annonce de la foi ne suscite pas l’enthousiasme d’autant plus qu’à cause de certaines formes de dialogue qui marginalisent l’Evangile et l’attention pour les traditions religieuses et culturelles, on oublie que l’Eglise, par sa nature, est missionnaire ». Les multitudes reconnaissent l’autorité et la puissance de Jésus et en rendent témoignage, en faisant une joyeuse annonce, un Evangile. Le Préfet du Dicastère missionnaire a invoqué de Dieu, par l’intercession de Sainte Laure Montoya, « le don de vivre une foi authentiquement évangélique et la joie d’annoncer, avec une grande autorité spirituelle, Sa Parole parmi les hommes ». (SL) (Agence Fides 30/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network