AFRIQUE/SOUDAN - Libération du moine copte orthodoxe enlevé au Darfour

mercredi, 25 mai 2016 enlèvement  

CoptsUnited

Nyala (Agence Fides) – Le moine copte orthodoxe Gabriel, de nationalité soudanaise, qui avait été enlevé le 14 avril dans la ville de Nyala, capitale de l’Etat soudanais du Sud Darfour (voir Fides 16/04/2016) a été remis en liberté. Ses confrères du monastère Saint Antoine ont pu le retrouver après une détention de quarante jours. Selon des sources locales consultées par l’Agence Fides, il aurait été enlevé par un groupe d’hommes armés qui se serait éloigné du lieu de l’enlèvement à bord d’un tout-terrain, après avoir ligoté et frappé deux personnes qui se trouvaient en compagnie du moine. Le religieux avait été enlevé alors qu’il se trouvait dans des structures appartenant à la Paroisse copte locale, non loin du camp de réfugiés d’Atash.
Des sources de l’Eglise copte orthodoxe – indique l’Agence Copts United – ont déclaré que le moine avait été relâché sans qu’aucune rançon n’ait été versée. Précédemment, les moyens de communication locaux avaient fait état d’indiscrétions selon lesquelles la libération du Père Gabriel aurait demandé le paiement de la somme exorbitante de cinq millions de sterling soudanaises (environ 735.000 €uros). (GV) (Agence Fides 25/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network