ASIE/PAKISTAN - Membres de la famille d’un avocat chrétien victimes d’un enlèvement et libérés

mercredi, 25 mai 2016 violence   minorités religieuses   islam   blasphème  

LEAD

Maitre Sardar Mushtaq Gill (au centre)

Lahore (Agence Fides) – Les parents et l’une des soeurs de l’avocat chrétien Sardar Mushtaq Gill, enlevés à Lahore le 22 mai par des inconnus, ont été sauvés. L’avocat qui avait déjà reçu des menaces par le passé à cause de son engagement légal au profit des chrétiens discriminés ou de victimes innocentes des abus d’utilisation de la loi sur le blasphème, avait promptement déposé plainte à cet égard.
Les trois personnes se trouvaient à un arrêt de bus pour se rendre dans le village de Kot Usad Ullah pour présenter leurs condoléances à un parent. Un inconnu les a invités à monter à bord d’une voiture, déclarant qu’il avait été envoyé par Maître Gill, pour se diriger ensuite dans une toute autre direction. Profitant de la circulation intense, alors que la voiture était arrêtée, les deux femmes sont sorties de l’habitacle alors que l’homme, tenu sous la menace d’une arme de poing, est resté entre les mains du ravisseur. Les deux femmes ont immédiatement avisé la police de l’enlèvement. Quelques heures plus tard, l’homme a été remis en liberté. Le père de l’avocat indique que son ravisseur lui a explicitement parlé des activités de son fils et « de sa défense des cas liés à la religion ».
Maître Gill et sa famille sont depuis des mois victimes de menaces et de vexations. Ces jours-ci, l’organisation présidée par l’avocat, la LEAD (Legal Evangelical Association Development), s’occupe de jeunes chrétiennes victimes de conversions forcées et contraintes à contracter un mariage islamique. Au mois de mai, il en a sauvé deux. « Malgré cette souffrance et ces attaques, je poursuivrai l’œuvre de défense des victimes de la violence religieuse » a commenté Maître Gill pour Fides. (PA) (Agence Fides 25/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network