AFRIQUE/MALAWI - Augmentation des homicides rituels d’albinos selon la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale

mardi, 24 mai 2016 justice  

amecea.blogspot

Martin Chiphwanya

Lilongwe (Agence Fides) – « Les albinos sont enlevés et tués pour des buts rituels. Différentes tombes ont été ouvertes et la police a capturé un certain nombre de personnes en possession d’os et d’autres parties de corps d’albinos. En tant que Commission Justice et Paix de l’Eglise catholique, nous sommes peinés par ces développements » a affirmé le Coordinateur vicaire de la Commission épiscopale Justice et Paix du Malawi, Martin Chiphwanya, dénonçant l’augmentation des crimes commis à l’encontre des albinos.
Selon Martin Chiphwanya, le problème doit être affronté au travers d’une approche intégrée qui implique la police, la magistrature, les responsables religieux et traditionnels ainsi que les membres de la société civile.
La police et la magistrature doivent recevoir une formation spécifique afin de conduire les enquêtes et de poursuivre les cas devant les tribunaux avec la plus grande fermeté. Les responsables traditionnels, religieux et de la société civile doivent en revanche contribuer à sensibiliser la population afin qu’elle traite les albinos de manière digne, comme cela doit être le cas pour tout être humain.
Martin Chiphwanya a souligné enfin l’importance de la collaboration avec les pays voisins qui affrontent des problèmes similaires. Récemment, la police du Malawi, en collaboration avec son homologue mozambicaine, a arrêté deux personnes accusées d’avoir tué un jeune albinos pour utiliser ses os dans le cadre de rites magiques.
La Tanzanie a lancé un programme visant à éradiquer ces pratiques criminelles, fondées sur des superstitions et le Président du Malawi, Peter Mutharika, a annoncé vouloir envoyer une délégation gouvernementale dans ce pays pour apprendre à affronter le problème. (L.M.) (Agence Fides 24/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network