AMERIQUE/COLOMBIE - Poursuite des négociations non sans difficultés en vue de la réouverture des frontières

mercredi, 18 mai 2016 politique   zones de crise   groupes armés   evêques  
Les Evêques de Cucuta et de San Cristobal, Leurs E

Les Evêques de Cucuta et de San Cristobal, Leurs Excellences NN.SS. Victor Manuel Ochoa et Mario del Valle Moronta

Cucuta (Agence Fides) – Le fait d’être arrêtés à la frontière avec le Venezuela lorsqu’ils ont cherché à la passer le 16 mai a constitué une mauvaise surprise pour le gouverneur de Norte de Santander (Colombie), William Villamizar, et pour l’Evêque de Cucuta, S.Exc. Mgr Victor Manuel Ochoa.
Après avoir attendu à proximité du pont international Simon Bolivar, qui relie la commune colombienne de Villa del Rosario à celle de San Antonio, au Venezuela, le gouverneur de la région a reçu un appel téléphonique de son homologue de l’Etat de Tachira (Venezuela), José Gregorio Vielma Mora, qui a présenté ses excuses pour le blocus et lui a annoncé l’annulation de la réunion prévue pour l’après-midi du 16 mai dans la ville de San Cristobal. Le but de la rencontre était de mettre au point un projet de document concerté entre les départements frontaliers en vue de la réouverture des ponts internationaux qui sont fermés depuis neuf mois cette semaine (voir Fides 01 et 03/09/2015).
« Le gouverneur Vielma m’indique que la Chancellerie a autorisé la réunion seulement pour jeudi prochain » a déclaré le gouverneur de Norte de Santander, respectant la décision du gouvernement vénézuélien, ainsi que l’indique la note envoyée à Fides par Radio Caracol.
Entre temps, l’Evêque de Cucuta, S.Exc. Mgr Victor Manuel Ochoa, en compagnie de son homologue de San Cristobal, S.Exc. Mgr Mario del Valle Moronta, ont déclaré continuer leur travail en faveur de la coexistence et de la reprise des relations entre les deux pays. « La proximité entre nous est ce que l’Eglise demande pour travailler comme des frères sur cette même frontière… la réconciliation : telle est notre invitation pour parler, chercher le dialogue et le respect des droits de tous » a affirmé l’Evêque colombien. Les deux prélats se sont rencontrés, comme cela était prévu (voir Fides 12/05/2016), afin de continuer à travailler ensemble dans le même but. (CE) (Agence Fides 18/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network