ASIE/PHILIPPINES - Appel de l’Archevêque de Davao en faveur d’un engagement du nouveau Chef de l’Etat pour la paix à Mindanao

samedi, 14 mai 2016 paix   réconciliation   dialogue   islam   violence  

Cbcp

Davao (Agence Fides) – Affronter le problème de la stabilité et de la réconciliation à Mindanao et s’engager immédiatement à définir le processus de paix avec la communauté islamique et les rebelles communistes : c’est ce que demande S.Em. le Cardinal Orlando Quevedo, Archevêque de Davao, au nouveau Président philippin, Rodrigo Duterte, qui a été pendant 22 ans maire de cette même ville de Davao, sur l’île de Mindanao. Ainsi que l’a appris Fides, le Cardinal a réaffirmé le caractère urgent des colloques de paix, invitant à « considérer l’Eglise comme une force positive, partenaire du développement national » y compris en ce domaine. Réaliser la paix « est possible sans que soit nécessaire une révision constitutionnelle » a déclaré le Cardinal Quevedo, alors que le Président avait exprimé par le passé l’idée de réformer la Constitution pour mettre en place une forme de gouvernement fédérale. Selon le Cardinal, le fédéralisme est un projet de long terme, qui ne doit pas faire détourner le regard des urgences du temps présent, l’une de celles-ci étant l’adoption de la loi fondamentale Bangsamoro, élaborée après des décennies de conflit et qui s’est enlisée avant d’être approuvée par le Congrès au cours de la précédente législature.
L’Archevêque de Davao a également suggéré au Président de prendre en considération la révision des manuels scolaires qui « perpétuent la désinformation sur les musulmans et les autres peuples tribaux de Mindanao », rappelant les efforts réalisés au cours de ces dernières années dans le domaine du dialogue interreligieux. (PA) (Agence Fides 14/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network