AFRIQUE/RD CONGO - Appel d’un Assomptionniste en faveur d’une intervention présidentielle pour bloquer les massacres au Nord Kivu

vendredi, 13 mai 2016 missionnaires   massacres  

Kinshasa (Agence Fides) – « Président, je vous demande de vous intéresser à ce qui se passe à Beni, au Kivu. Pourriez-vous prendre en considération une enquête sérieuse en vue d’une justice adéquate ? ». Tel est l’appel adressé dans une lettre au Président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, par le Père Gaston Mumbere, qui se signe « Membre de la Congrégation des Augustins de l’Assomption ». A cette même Congrégation, appartenaient les Pères Jean-Pierre Ndulani, Edmond Bamtupe er Anselme Wsukundi, enlevés le 19 octobre 2012 et le Père Vincent Machozi, tué le 20 mars dernier (voir Fides 22/03/2016).
Dans sa missive, dont le texte est parvenu à l’Agence Fides, le Père Mumbere rappelle les massacres continuels perpétrés par les différents groupes armés sur le territoire de Beni, au Nord Kivu, dans l’est de la RDC (voir par exemple Fides 29/02/2016). Le religieux décrit des crimes épouvantables commis à l’encontre de la population civile, tels que l’égorgement d’enfants ou encore leur mise à mort perpétrée à coups de marteau.
Citant le chiffre de 8 millions de morts, en plus de 20 ans de guerre civile et d’instabilité dans la région – chiffre que Fides n’est pas en mesure pour le moment de vérifier – le Père Mumbere souligne de manière polémique que « à ce rythme, vous pourriez devenir le Président des morts, des cimetières et des fosses communes ».
« Les survivants et leurs amis sont encore nombreux. Chacun d’entre eux vous écrira (…). Vous êtes encore apte et compétent pour entendre ces cris de l’humanité de Beni. Si vous êtes encore compétent et que vous n’agissez pas, logiquement vous risquez d’être accusé de complicité » conclut le religieux. (L.M.) (Agence Fides 13/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network