AFRIQUE/SENEGAL - Appel de l’Archevêque de Dakar en faveur de la réconciliation dans le cadre de la crise entre la Gambie et le Sénégal

jeudi, 12 mai 2016 evêques  

Dakar (Agence Fides) - L’Archevêque de Dakar, S.Exc. Mgr Benjamin Ndiaye, a invité les fidèles à prier pour la réconciliation entre le Sénégal et la Gambie au cours de la célébration de la 50ème Journée mondiale des Communications sociales et de la Journée de l’Afrique, célébrées le Dimanche 8 mai.
Les tensions existant entre Banjul et Dakar font suite au refus de camionneurs sénégalais d’acheminer des marchandises en Gambie après que le gouvernement local ait fait passer de 4.000 à 400.000 Francs CFA (soit de 6,08 à 608 €uros) le tarif pour les camions qui traversent son territoire.
La Gambie est un petit Etat qui coupe en deux le Sénégal et les camionneurs sénégalais trouvaient intéressant de le traverser pour acheminer des marchandises d’une partie à l’autre du Sénégal jusqu’à l’augmentation des tarifs leur étant imposée. Pour ne pas passer par la voie transgambienne, les camions sénégalais empruntent maintenant une route plus longue passant par Tambacounda, Vélingara et Kolda pour rejoindre la Casamance.
Avec l’arrêt des transports, les marchandises destinées à la Gambie, y compris les denrées alimentaires, sont, elles aussi, bloquées.
Le gouvernement de Banjul a accusé celui de Dakar d’avoir institué un blocus commercial à son égard et a présenté une plainte auprès de la Communauté économique et de développement de l’Afrique occidentale (CEDEAO). Cette dernière, après avoir envoyé dans les deux pays une Commission d’enquête, a cependant rejeté les accusations de la Gambie, les qualifiant de privées de fondement. Le Président sénégalais, Macky Sall, a repoussé la proposition de médiation avancée par son homologue guinéen, Alpha Condé, en affirmant que la crise avait été provoquée par le régime du Président gambien, Yahya Jammeh. (L.M.) (Agence Fides 12/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network