ASIE/TURQUIE - Profanation du cimetière arménien de Mus

jeudi, 12 mai 2016 minorités religieuses  

Wikimapia

Mus (Agence Fides) – Un cimetière arménien historique remontant au XVIII° siècle a été profané à Mus, chef-lieu de la province orientale turque homonyme. La nouvelle de la profanation a été rendue publique hier par des sources locales consultées par l’Agence Fides. L’acte sacrilège, qui a fait l’objet d’une plainte devant les autorités judiciaires locales, a été perpétré probablement par des vandales qui pensaient trouver des objets de valeur à l’intérieur des tombes. Plusieurs monuments funéraires ont été dévastés et les restes mortels qui s’y trouvaient ont été éparpillés dans tout le cimetière. Au cours des heures suivant la découverte de la profanation, Aziz Dagcin, Président de l’Union des Arméniens de Samsin, a soumis au Ministère du Tourisme une pétition afin de demander une restauration rapide du cimetière historique. « Nous demandons à ce que cessent les profanations de nos tombes. Elles ne contiennent rien d’autre que les os de nos ancêtres qui étaient enterrés enveloppés dans des draps. On ne pourra trouver là aucun objet de valeur et ceci vaut également pour nos monastères » a déclaré à la presse locale ce même Aziz Dagcin.
Mus, située dans la partie orientale de l’Anatolie, fut le théâtre de pogroms et de massacres anti-arméniens dès la fin du XVIII° siècle, à l’instigation des autorités ottomanes, les exactions étant réalisées souvent par des milices irrégulières kurdes. (GV) (Agence Fides 12/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network