ASIE/LIBAN - Appel des Patriarches des Eglises syriaques en faveur d’une représentation de leurs communautés au Parlement

mercredi, 11 mai 2016 eglises orientales  

Facebook

Beyrouth (Agence Fides) – Un siège réservé à un représentant politique issu de l’Eglise syro-orthodoxe et un autre pour un représentant de l’Eglise syro-catholique au sein du Parlement libanais : telle est la demande concrète exprimée dans le document commun que les deux Patriarches, S.B. Ignace Youssef III Younan, Patriarche d’Antioche des syro-catholiques, et Ignace Ephrem II, Patriarche syro-orthodoxe, ont signé hier au siège patriarcal syro-catholique en présence de représentants politique et ecclésiaux. Le document – indiquent des sources locales consultées par l’Agence Fides – demande également de garantir aux membres des deux communautés une plus importante présence dans les bureaux et les charges publics, en évitant les discriminations flagrantes ou occultes de tout type.
La requête, contenue dans le document conjoint signé hier, avait déjà été présentée aux responsables des partis politiques libanais que les deux Patriarches avaient voulu rencontrer dans le cadre d’une rapide consultation réalisée ensemble en janvier dernier (voir Fides 22/01/2016). Le système des quotas parlementaires garantis aux minorités chrétiennes est en vigueur dans différents pays arabes à majorité musulmane, tels que l’Egypte et l’Irak. Au Liban, le système institutionnelle réserve la Présidence de la République à un chrétien maronite mais, depuis mai 2014, celle-ci est vacante et un accord, nécessaire en vue de l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat n’a encore pu être trouvé, notamment à cause des divisions existantes entre les différents partis politiques conduits par des responsables chrétiens. (GV) (Agence Fides 11/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network