AMERIQUE/CHILI - Protestation des pêcheurs sans réponse après la catastrophe environnementale d’Ancud

mardi, 10 mai 2016 environnement   catastrophes naturelles   evêques   politique  
Protestations à Ancud

Protestations à Ancud

Ancud (Agence Fides) – L’Evêque de San Carlos de Ancud, S.Exc. Mgr Juan Maria Florindo Agurto Muñoz, O.S.M., est parvenu à faire passer quelques camions transportant du carburant et des denrées alimentaires pour ravitailler la zone de Chiloé, bloquée par les manifestations. Ce sont maintenant 9 jours que la protestation organisée par les pêcheurs a impliqué d’autres groupes de la population, bloquant l’entrée à la ville d’Ancud et à l’ensemble de la zone, selon les nouvelles parvenues à Fides.
Une mesure gouvernementale interdisant la pêche et la collecte de tout type de poissons ou de mollusques – huîtres, moules, palourdes – dans l’ensemble de la zone à cause de la « marée rouge », une tache en mer qui semble avoir contaminé tous les poissons, a causé la paralysie de l’ensemble des activités économiques et commerciales locales, la ville vivant de la pêche et du commerce des produits de la mer. Le gouvernement a émis cette disposition suite à deux cas graves d’intoxication enregistrés.
« Ce qui se passe ici est véritablement une catastrophe environnementale. C’est comme un séisme ou ce qui s’est passé l’an dernier avec l’inondation de Copiapo. Il s’agit de notre mer, qui est notre source de travail et de nourriture. Cette situation, indiquent les experts, semble être amenée à durer pendant très longtemps » a déclaré Mgr Agurto, en parlant au micro d’une radio locale.
Le gouvernement a offert une contribution de quelques 1.126 USD aux travailleurs pour la période d’arrêt de travail, contribution qui a toutefois été refusée, déchaînant la protestation dans la zone en ce que les pêcheurs affirment que la somme en question ne parviendra pas à tous et qu’elle ne sera certainement pas suffisante à couvrir les dépenses des familles.
L’Evêque d’Ancud, qui est devenu le porte-parole d’un groupe de manifestants, a signalé que, en d’autres lieux le long du littoral est également en cours d’organisation une requête au gouvernement visant à obtenir une contribution suite à cette catastrophe environnementale qui se présente comme très grave. Ancud, qui compte environ 40.000 habitants, est l’une des 10 communes de la zone se trouvant à environ 1.100 Km de Santiago. (CE) (Agence Fides 10/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network