AFRIQUE/EGYPTE - Suspension d’un prêtre copte orthodoxe ayant fortement critiqué les femmes portant des vêtements jugés inadaptés à l’église

samedi, 7 mai 2016 moeurs  

Youtube

Le Caire (Agence Fides) – Les lourdes critiques adressées par le prêtre copte orthodoxe Boulos Mansur aux chrétiennes qui entrent à l’église dans des tenues vestimentaires qu’il considérait inconvenantes ont suscité des réactions et des polémiques au sein de la communauté copte orthodoxe, au point qu’elles ont provoqué une intervention disciplinaire du Patriarcat copte orthodoxe, qui a temporairement déclaré le prêtre suspens a divinis. Le cas, au travers duquel, selon certains observateurs, on a voulu troubler le climat de fête et de paix des communautés coptes après la célébration de Pâques, a été lancé par un programme télévisé du soir transmis par la chaîne Dream 2, conduit par le présentateur égyptien bien connu, Wael el Abrashi. Au cours de la transmission, le prêtre avait adressé aux jeunes chrétiennes allant à l’église avec des vêtements peu châtiés des expressions perçues par beaucoup comme offensantes. « Cela arrive surtout durant les cérémonies nuptiales – explique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Antonios Aziz Mina, Evêque copte catholique de Gizeh – que les femmes viennent à la Messe avec des habits de fête qui laissent les bras nus. Certains prêtes rigoristes utilisent, face à ce phénomène, de tons polémiques souvent exacerbés, arrivant à l’insulte ».
Ce n’est pas la première fois que le programme de Wael el Abrashi déchaîne des polémiques artificielles qui impliquent la communauté chrétienne. Déjà en 2015, la présence dans ses studios d’une chrétienne présentée comme candidate du parti salafiste al Nour avait fait du bruit. Après cette transmission, le Patriarcat copte orthodoxe était intervenu afin d’expliquer de manière officielle que la candidate parlait à titre personnel et ne pouvait vanter aucun mandat de représentation de la part de la communauté chrétienne égyptienne. Dans un autre cas, des polémiques et des accusations réciproques entre différents coptes s’étaient déclenchées à propos de l’éventualité de créer en Egypte un parti politique chrétien à opposer aux forces islamistes et salafistes. (GV) (Agence Fides 07/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network