AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Conclusions de la rencontre de travail de la Religious Superiors’ Association of South Sudan

vendredi, 6 mai 2016 environnement   ordres religieux  

Juba (Agence Fides) – « La pollution de l’eau, de la terre, de l’air, la déforestation et l’abatage d’arbres sans remplacement, les incendies de forêts, l’exploitation excessive des pâturages, la désertification et l’exploitation du pétrole comme source majeure de ressources du pays mais également en tant qu’agent polluant » constituent les menaces contre l’habitat humain et naturel que doit affronter le Soudan du Sud selon les religieux oeuvrant sur place.
Au terme d’une rencontre de travail dédiée à l’Encyclique Laudato Si, les supérieurs de plus de 500 religieux oeuvrant au Soudan du Sud et réunis au sein de la RSASS (Religious Superiors’ Association of South Sudan), ont publié un communiqué intitulé « Prenons soin de notre maison commune, le Soudan du Sud ».
Le Soudan du Sud sort actuellement d’une guerre civile qui a eu un impact fortement négatif sur la coexistence sociale. « Au cours des longues années de guerre, nous avons perdu le rapport avec nos frères et sœurs, devenant comme Caïn qui tua son frère » souligne le document parvenu à l’Agence Fides. « Nous avons perdu notre rapport avec Dieu, qui nous confie, comme à des gérants, Sa Création, et nous avons mis en danger notre maison sacrée en nous faisant seigneurs de la Création ».
Pour remédier à cette situation, les religieux oeuvrant au Soudan du Sud s’engagent à faire en sorte que « l’éducation des enfants, des jeunes et des responsables devienne une priorité au sein des Paroisses et des écoles » et à utiliser les moyens de communication, en particulier la radio, pour diffuser le message de l’Encyclique Laudato Si.
Ils se proposent enfin de sensibiliser la population à la plantation d’arbres, à la conservation d’un environnement propre et à l’amélioration des techniques agricoles. (L.M.) (Agence Fides 06/05/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network