AMERIQUE/EQUATEUR - Préoccupations des bénévoles pour les victimes du séisme

vendredi, 6 mai 2016 séisme   zones de crise   pauvreté   instituts missionnaires  
3.600 repas par jour, signe de solidarité à Portov

Arcidiocesi Guayaquil

3.600 repas par jour, signe de solidarité à Portoviejo

Portoviejo (Agence Fides) – Petit-déjeuner, déjeuner et goûter : c’est ce que reçoivent quotidiennement les familles sans abri, les secouristes bénévoles et les pompiers, grâce à la mobilisation d’un groupe nombreux de fidèles organisé par les missionnaires capucins de Portoviejo après le séisme du 16 avril (voir Fides 18, 20 et 29/04/2016). Chaque jour, 3.600 repas sont servis.
« La tragédie a rendu visible la solidarité de nombreuses personnes qui s’unissent pour venir porter du poulet, du bœuf, du riz, de l’huile etc. même si désormais nous commençons à épuiser les provisions. Nous voulons continuer à aider mais nous n’en avons pas les moyens » déclare le Frère Felipe Intriago, membre du mouvement Jean XXIII, dans la note envoyée à Fides par l’Archidiocèse de Guayaquil.
Dans le cadre de cette action de solidarité à Portoviejo, l’une des zones les plus touchées par le séisme, travaillent ensemble des personnes appartenant à différents mouvements ecclésiaux, tels que la Légion de Marie, le Renouveau charismatique et des groupes paroissiaux qui aident bénévolement chaque jour à préparer et à servir la nourriture. Outre à cela, nombreuses sont les initiatives que l’Eglise catholique a mises en place dans la province de Manabi afin d’aider les personnes touchées par le séisme. Il existe désormais la préoccupation que cette aide ne s’arrête pas. Ainsi, toutes les Paroisses de l’Archidiocèse de Guayaquil sont-elles devenues des centres de collecte pour les aides aux victimes du séisme et aux secouristes. (CE) (Agence Fides 06/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network