AMERIQUE/MEXIQUE - Triste phénomène des enfants nés dans les prisons de la part de mères détenues

mercredi, 4 mai 2016 mineurs  

OEA / SMS Arena Ortega

Mexico (Agence Fides) – Actuellement, dans les prisons mexicaines se trouvent plus de 13.000 femmes dont la majeure partie sont mères. Dans les centres de détention masculin et féminin de Sainte Marthe, à Mexico, vivent également 550 enfants qui sont nés sur place. Il s’agit de la prison dans laquelle réside le plus grand nombre de mineurs, environ 110. Selon la fondation Reinserta un Mexicano A. C., 80% de ces mineurs vivent dans des prisons présentant des contextes violents et en présence de drogue. Par ailleurs, dans 80% des instituts de peine du pays, il n’existe pas de Centre de développement enfantin pas plus que les conditions garantissant une vie digne pour leur âge et lorsque les mineurs se retrouvent dans la vie réelle, ils rencontrent de nombreux problèmes.
Toutes les prisons du Mexique n’admettent pas la présence de mineurs là où sont détenues leurs mères et cela, dénonce la Commission nationale des Droits fondamentaux, viole le droit des enfants à vivre avec leur mère. Dans une étude sur les femmes détenues, ce même organisme a enregistré la présence d’enfants dans 51 centres de réclusion. La présence des mineurs est autorisée seulement dans le cas où l’enfant naît alors que sa mère purge une peine. A la prison d’Acapulco, des enfants de 14 ans vivent avec leurs mères. Dans dix autres pénitenciers de Basse Californie, du Chiapas, du District fédéral, de Jalisco, de Nayarit, de San Luis Potosí, du Yucatán et de Zacatecas, la présence des mineurs n’est pas autorisée. (AP) (Agence Fides 04/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network