AMERIQUE/NICARAGUA - Déclarations de l’Evêque de Matagalpa à propos de l’annonce de l’acquisition de chars de combat de la part du gouvernement

lundi, 2 mai 2016 evêques   politique   pauvreté  
Chars de combat au Nicaragua

internet

Chars de combat au Nicaragua

Matagalpa (Agence Fides) – « Le Nicaragua n’est pas en guerre et ne veut pas la guerre. Il n’a pas besoin de guerre ni d’armes de combat lourdes » a déclaré l’Evêque de Matagalpa, S.Exc. Mgr Rolando José Álvarez Lagos, critiquant l’acquisition annoncée de chars de combat de la part du gouvernement de Daniel Ortega, initiative qu’il a qualifiée de « contraire à la réalité nationale ». Mgr Alvarez a abordé ce thème après la Messe en l’honneur de Saint Joseph, Artisan, patron de la Paroisse homonyme de la commune d’El Tuma-La Dalia, à Matagalpa, célébrée hier, 1er mai.
« Nous reconnaissons la participation de l’armée du Nicaragua au travail humanitaire tout comme le fait qu’elle protège la production agricole, l’élevage de bétail et porte même assistance médicale à la population, mais la militarisation de certaines communautés rurales a provoqué la peur et la panique parmi la population rurale. Voila pourquoi l’acquisition annoncée de chars de combat est totalement contraire à la réalité nationale » a déclaré l’Evêque dans la note envoyée à Fides par une source locale. Selon Mgr Alvarez, la dépense en vue de l’acquisition des blindés « pourrait servir à construire des hôpitaux, des écoles, des routes, à encourager les investissements et l’emploi. Cette acquisition par conséquent est obsolète et se situe hors du contexte de la réalité nicaraguayenne » a-t-il conclu.
Selon les données de la presse locale, le Nicaragua veut acquérir 50 chars T-72 et 62 chars T-55, faisant de l’armée nicaraguayenne la puissance militaire terrestre la plus importante d’Amérique centrale. (CE) (Agence Fides 02/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network