AFRIQUE/ZAMBIE - Condamnation des violences xénophobes et des homicides rituels de la part du Secrétaire général de la Conférence épiscopale

vendredi, 29 avril 2016 violence  

Lusaka (Agence Fides) – « Le gouvernement doit anticiper les événements et faire tous les efforts nécessaires afin de faire cesser ces comportements » a déclaré à l’Agence catholique CANAA le Père Cleophas Lungu, Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Zambie, exprimant la ferme condamnation de l’Eglise catholique concernant les attaques xénophobes récemment intervenues dans le pays. « La violence en question a deux volets – explique le Père Lungu. D’un côté, au moins quatre personnes ont été tuées par des inconnus dans un certain nombre de complexes densément peuplés de Lusaka au cours de ces dernières semaines. Lorsque se sont diffusées des rumeurs indiquant qu’il s’agissait d’homicides rituels perpétrés par des étrangers faisant des affaires en Zambie – poursuit le prêtre – des groupes de résidents des zones intéressées de la capitale ont malheureusement décidé de se faire justice par eux-mêmes et ont saccagé les magasins et les maisons d’étrangers et d’immigrés, en particulier ceux originaires du Rwanda ».
Différents migrants rwandais, pour échapper aux violences, ont trouvé refuge dans une structure de l’église Saint Ignace de Lusaka, où ils ont reçu la visite du Président Edgar Chagwa Lungu qui leur a promis « la protection totale » de la part des autorités.
Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale a loué la solidarité concrète démontrée par plusieurs fidèles qui ont offert de la nourriture et des vêtements aux personnes réfugiées dans l’église. Le Père Lungu estime que les rumeurs concernant les homicides rituels étaient liées d’une part « aux croyances traditionnelles relatives à la sorcellerie et au phénomène moderne de personnes qui pratiquent le satanisme pour obtenir des avantages pécuniaires » et d’une autre à l’extrême pauvreté dans laquelle vit une bonne partie de la population. Le Père Lungu remarque en outre que la diffusion de rumeurs incontrôlées et l’instigation à la violence xénophobe a eu lieu également grâce à l’usage des réseaux sociaux.
S.Em. le Cardinal Peter Turkson, Président du Conseil pontifical Justice et Paix, a exprimé au nom du Pape François, la préoccupation et la condamnation suite aux violences xénophobes en Zambie tout en se félicitant pour l’action de l’Eglise en ce qui concerne l’assistance aux victimes et la diffusion dans le paix de la culture de la paix et du respect de l’autre. (L.M.) (Agence Fides 29/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network