AFRIQUE - Prévention et accès aux soins, remèdes contre le paludisme

mardi, 26 avril 2016 maladies  

Medici con l'Africa Cuamm

Padoue (Agence Fides) – Le paludisme demeure encore aujourd’hui en Afrique l’une des maladies les plus répandues parmi les adultes et l’une plus importantes causes de mortalité chez les enfants. Dans les 16 hôpitaux dans lesquels Médecins avec l’Afrique CUAMM est présent en Angola, en Ethiopie, au Mozambique, en Tanzanie, en Sierra Leone, au Soudan du Sud et en Ouganda, 30% des hospitalisations sont dues aux formes graves de paludisme avec des pics à 50% dans les hôpitaux de Yirol et de Cueibet au Soudan du Sud et dans celui d’Aber en Ouganda. Soigner le paludisme est possible, déclarent les experts du CUAMM dans le communiqué envoyé à l’Agence Fides à l’occasion de la récente Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le problème est souvent de garantir l’accès aux soins aux malades qui vivent loin des hôpitaux, dans des zones rurales et isolées qui sont souvent également les plus touchées. Il est encore plus important de travailler sur la prévention, au travers de la distribution et de la sensibilisation à l’utilisation d’instruments simples tels que les moustiquaires, les répulsifs, les campagnes de désinfestation des habitations des moustiques. En 2015, ont été effectués 89.000 traitements en dispensaires et 20.000 hospitalisations dues au paludisme dans les 7 pays où est présent le CUAMM. (AP) (Agence Fides 26/04/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network