ASIE/PAKISTAN - Hôpital catholique à l’avant-garde dans le traitement du cancer

vendredi, 22 avril 2016 santé   eglises locales   minorités religieuses  

Missionary Society of St. Columban

Hyderabad (Agence Fides) – Depuis peu, une unité spécialisée offrant des soins palliatifs à domicile aux cancéreux, avec une thérapie de contrôle de la douleur, a ouvert ses portes au sein de l’hôpital catholique Sainte Elisabeth d’Hyderabad. L’établissement, institué en 1958, se confirme, au travers de cette première expérience absolue au plan national, une structure précieuse pour le territoire de la ville de la province du Sindh et pour l’ensemble du Pakistan. Son action est guidée par sa devise, « offrir les meilleurs soins possibles au coût le plus faible possible ». L’hôpital assiste plus de 40.000 patients par an, de toutes les religions, musulmans, hindous et chrétiens, grâce au professionnalisme, à des structures et à des appareillages de très haut niveau. « Surtout, il prend en compte les nécessiteux, les communautés rurales, ceux qui ont des problèmes socioéconomiques et les familles pauvres » indique à Fides le Père Robert Mc Culloch, missionnaire de Saint Colomban, qui a vécu pendant plus de 30 ans au Pakistan et a été pendant des années le Président du Conseil d’administration de l’hôpital.
Le Père Mc Culloch a été le promoteur d’un programme de sensibilisation médicale et du premier centre de soins palliatifs du Pakistan, centre qui assiste les malades terminaux, désormais également à leur domicile. « Des médecins et des infirmiers catholiques se rendent dans les familles des malades et établissent des relations cordiales et bienveillantes – raconte-t-il – dans le cadre d’une expérience pilote qui donne d’excellents résultats ». « Grâce aux soins et à l’action de l’hôpital, l’Eglise au Pakistan est considérée non pas comme un corps étranger au sein de la société mais comme une communauté qui en fait partie intégrante, aidant à en soigner les blessures. Cette œuvre contribue en outre à améliorer les relations de paix, de dialogue et d’harmonie au sein de la société » explique-t-il. L’hôpital a reçu récemment la visite de Margaret Adamson, Haut Commissaire australien pour le Pakistan, qui a renouvelé le soutien à la structure et constaté le haut niveau scientifique atteint, confirmant qu’il s’agit d’un lieu « important de service pour le bien commun au Pakistan ». (PA) (Agence Fides 22/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network