AMERIQUE/CHILI - Message de l’Assemblée nationale de la Conférence des Religieux du Chili et défis de l’Araucanie, du trafic d’êtres humains à celui de la drogue

mardi, 19 avril 2016 ordres religieux   vocations   zones de crise  
Conférence des Religieux et Religieuses du Chili

Conférence des Religieux et Religieuses du Chili

Padre Hurtado (Agence Fides) – « Dans un système qui proclame que le salut se trouve dans le pouvoir, la richesse, le monopole du savoir, il existe des situations qui crient. La réalité nous lance des défis et cela est fondamental pour nous. Le trafic d’êtres humains, le conflit en Araucanie, les relations déshumanisées, la situation des migrants, celle des jeunes en situations de vulnérabilité, le trafic de drogue, la violence, tout cela devrait marquer notre réponse, même si, parfois, nous faisons l’expérience d’une certaine impuissance et d’un certain désarroi ». C’est ce que l’on peut lire dans le Message final de la XLVIII° Assemblée nationale de la CONFERRE – Conférence des Religieux et Religieuses du Chili – publié hier.
La réunion, qui a eu lieu la semaine passée, avait pour but de vérifier et de mettre à jour le plan global 2015-2018, ce qui a été fait en présence des Supérieurs majeurs des principales Congrégations religieuses présentes dans le pays.
« Nous acceptons le défi lancé au cours de cette Assemblée nationale, visant à promouvoir la culture de la rencontre en partant de la Parole de l’Evangile, qui est expérience et événement en clef de Miséricorde – conclut le texte parvenu à Fides. Nous sommes prêts à vivre l’inter-congrégationnalité en communion missionnaire, où la vie crie face à la situation de l’Araucanie, au trafic des êtres humains, des migrants. Comme Marie dans le Magnificat, nous voulons refléter notre conviction du fait que le Salut vient de Dieu et qu’Il est déjà à l’œuvre, que Son action est cachée dans les pauvres mais qu’elle est efficace et provoque la joie ». (CE) (Agence Fides 19/04/2016)




Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network