ASIE/TERRE SAINTE - Le Centre marial de Tel Aviv, un oasis pour les migrants

lundi, 18 avril 2016 mineurs   eglises locales   migrants  

Centro Notre-Dame de Valeur

Tel Aviv (Agence Fides) – Il s’agit d’un lieu où les communautés de migrants peuvent se rencontrer pour pratiquer leur foi et participer aux nombreuses activités pastorales organisées. Le Centre pastoral intitulé à Notre-Dame de la Valeur, sis à Tel Aviv, a ouvert ses portes en février 2014 et se veut « un oasis où trouver réconfort spirituel, formation, instruction et programmes sociaux » explique le Père David Neuhaus, SJ, Coordinateur de la Pastorale des Migrants au sein du Patriarcat latin de Jérusalem.
Ainsi que l’indique une note du Patriarcat latin de Jérusalem, le Centre se trouve au cœur d’un quartier situé autour de la gare centrale des autobus de Tel Aviv et dispose d’un édifice et d’une église, qui est également Paroisse, au service de la vie spirituelle, sacramentelle et sociale de milliers de personnes de différentes nationalités. Du vendredi soir au Dimanche matin, sont célébrées sept Messes festives, chacune fréquentée par quelques 400 fidèles. Après la Messe, les fidèles se réunissent pour partager leur vie quotidienne avec les amis et les membres de la communauté. Il s’agit de philippins, d’indiens, de cingalais, d’érythréens, d’éthiopiens, de soudanais ou de personnes provenant d’autres pays. Tous viennent pour trouver un lieu de réconfort spirituel. Le Centre offre également la possibilité de fournir une formation religieuse et une éducation aux enfants, qui peuvent ainsi se préparer à recevoir les sacrements.
« Le Centre est surtout un lieu qui permet aux migrants de trouver une vie plus digne » explique le Père Neuhaus – qui a impliqué différentes ONG pour travailler de manière coordonnée à la Pastorale des migrants. Grâce à cette collaboration, ont été ouvertes des structures qui permettent l’assistance journalière des enfants de moins de 3 ans et une salle pour accueillir les convalescents, vus les cas fréquents de migrants ayant besoin de soins médicaux mais privés de prévoyance et d’assistance médicale.
L’actuel Curé est le Père Michael Grospe, arrivé des Philippines pour une mission de trois ans et chargé de coordonner les divers programmes et les activités pastorales, le tout dans l’esprit de l’enseignement sur la miséricorde imparti par le Pape François et âme de l’Année Sainte. (PA) (Agence Fides 18/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network