AMERIQUE/EQUATEUR - Un couvent détruit par le séisme, une religieuse et cinq postulantes parmi les 272 morts

lundi, 18 avril 2016 zones de crise   séisme   instituts missionnaires  
Séisme en Equateur

Séisme en Equateur

Esmeraldas (Agence Fides) – Aux dernières nouvelles, le séisme qui a frappé la côte de l’Equateur la nuit du 16 avril a causé jusqu’ici 272 morts et 2.068 blessés dont certains dans un état grave. Parmi les victimes se trouve également une religieuse et cinq postulantes de la communauté des sœurs Siervas del Hogar de la Madre de Playa Prieta, qui était au complet au moment du séisme. Selon les informations fournies à l’Agence Fides par la maison centrale des religieuses, les secours sont parvenus à arriver sur place seulement 24 heures après la secousse.
Parmi les ruines, ont perdu la vie Sœur Clare Crocket, missionnaire irlandaise se trouvant en Equateur depuis 15 ans et 5 postulantes : Jazmina, María Augusta, Maira, Valeria et Catalinam cette dernière étant en phase de décision sur sa vocation. Les secours sont parvenus à extraire des décombres vivantes mais blessées les trois autres religieuses de la communauté, qui sont désormais hospitalisées. Il s’agit de Sœur Estela Morales (espagnole) de Sœur Merly (équatorienne), de Sœur Thérèse Ryan (irlandaise). Deux postulantes équatoriennes, Guadalupe et Mercedes, ont également été retrouvées vivantes par les secours.
Les Siervas del Hogar de la Madre gèrent une école sur la côte qui, selon les réseaux sociaux de la zone, a été complètement détruite par le séisme.
« Face au fort séisme ressenti dans tout l’Equateur, à la mort de nombreuses personnes et aux dommages aux immeubles de différentes villes, les Evêques d’Equateur désirent offrir au peuple équatorien une parole de confiance dans le Seigneur » est-il indiqué dans le communiqué de la Conférence épiscopale de l’Equateur, parvenu à Fides. « Notre pensée –écrivent les Evêques – va en particulier à nos frères des provinces de Manabi et Esmeraldas, qui semblent encore être les plus touchés, et nous invitons tout un chacun à participer à la collecte nationale pour les victimes, afin de les secourir dans leurs nécessités les plus urgentes.
Fides a également reçu le premier rapport de Caritas Equateur, qui signale avoir reçu 4.068 demandes d’aide provenant de 23 provinces du pays, y compris des appels provenant d’Ipiales et de Pasto, deux villes de Colombie. Le Secrétariat du risque (Protection civile) du gouvernement équatorien a informé que le séisme, de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter, a été le plus violent depuis 1979 et a déclaré zone d’urgence la côte Pacifique, à savoir six provinces : Esmeraldas, Los Ríos, Manabí, Santa Elena, Guayas et Santo Domingo. (CE) (Agence Fides 18/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network