AMERIQUE/MEXIQUE - Prise de position de l’Evêque auxiliaire de Monterrey à propos de l’absence de normes réglementant la liberté religieuse, pourtant reconnue par la Constitution

samedi, 16 avril 2016 liberté religieuse   politique   evêques   droits fondamentaux  
S.Exc. Mgr Juan Armando Pérez Talamantes

www.siete24.mx

S.Exc. Mgr Juan Armando Pérez Talamantes

Mexico (Agence Fides) – « Bien que l’exercice du droit à la liberté religieuse soit garanti par l’article 24 de la Constitution mexicaine, le chemin reste long pour parvenir à avoir, au sein de la société, une norme qui promeuve une culture des droits fondamentaux ». C’est ce qu’a affirmé, devant les députés de différents partis et aux représentants de plus de 200 associations de différentes confessions religieuses, l’Evêque auxiliaire de Monterrey, S.Exc. Mgr Juan Armando Pérez Talamantes.
« Une réglementation sur la liberté religieuse qui considère le droit des communautés religieuses à être reconnues comme telles, à respecter leurs propres règles, à vivre de manière cohérente avec leurs convictions religieuses et à diffuser la foi qu’elles professent fait défaut » a expliqué l’Evêque. « Nous ne concevons pas la liberté religieuse comme un droit à faire du prosélytisme… Nous voulons être des interlocuteurs. Nous reconnaissons la dignité de tout être humain. Nous voulons traiter et être traités comme des personnes, des sujets responsables » a conclu l’Evêque.
Mgr Pérez Talamantes a fait ces déclarations dans le cadre de la I° Rencontre des représentants des différentes confessions religieuses présentes au Mexique, qui a eu lieu à l’Auditorium de la Chambre des Députés le 14 avril. L’événement a été organisé par les associations religieuses, en coordination avec les autorités étatiques et avec le groupe catholiques Unis pour le Mexique. (CE) (Agence Fides 16/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network