ASIE/MYANMAR - Un enfant sur cinq au travail au lieu d’aller à l’école

mercredi, 13 avril 2016 travail des mineurs  

Firdaus Latif

Yangon (Agence Fides) – Un enfant birman sur cinq ayant entre 10 et 17 ans travaille au lieu d’aller à l’école, compromettant ainsi son développement personnel et professionnel outre à mettre en danger ses perspectives d’avenir. Les données en question ressortent du rapport intitulé Emploi et Industrie qui recueille certains résultats du recensement effectué en 2014 dans le secteur du travail. Selon ce document, 1,7 millions de mineurs se trouvent en dehors du système éducatif parce qu’ils travaillent. Le rapport, dont a eu connaissance l’Agence Fides, ne prend pas en considération la situation de 1,1 millions d’apatrides Rohingya et rapporte par ailleurs la situation des birmans de plus de 65 ans dont 20% continuent à travailler dans les secteurs agricole, de la pêche ou du bois. Il existe également une forte discrimination entre les sexes vus que 85% des hommes de 15 à 64 ans travaillent contre seulement la moitié des femmes de la même tranche d’âge présentes sur le marché du travail. Le recensement de 2014 était le premier effectué en 30 ans. Au total, 51 millions de personnes vivent au Myanmar, y compris les Rohingya, présents dans l’Etat de Rakhine. Seul un tiers des habitations est doté de l’énergie électrique. La mortalité infantile est de 62 pour 100.000 nés vivants et l’espérance de vie moyenne se situe autour des 66,8 ans. (AP) (Agence Fides 13/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network