AMERIQUE/PORTO RICO - Risques pour les retraites des enseignants dans le cadre de l’aggravation de la crise

mardi, 12 avril 2016 politique   pauvreté   economie   zones de crise  
Ecole à San Juan

Ecole à San Juan

San José (Agence Fides) – Alors que le gouvernement de Porto Rico ne semble pas parvenir à sortir de la profonde crise économique dans laquelle sombre le pays (voir Fides 18/03/2016), ce sont désormais les enseignants des écoles, publiques et privées, qui risquent leur retraite, du moment que le gouvernement a commencé à suspendre les paiements des charges sociales liées au traitement des fonctionnaires. Ainsi, les retraites des enseignants des écoles publiques, des forces de police, des pompiers et de milliers d’autres fonctionnaires pourraient également être réduites.
Porto Rico compte quelques 120.000 fonctionnaires gouvernementaux et des milliers de retraités du secteur public. Nombreux sont ceux qui, comme les enseignants et les membres de la police, disposent de plans de retraite alternatifs à ceux de la sécurité sociale, ce qui fait qu’en cas de blocage des retraites, ils ne percevraient pas même celle de la sécurité sociale. Le fond des administrations publiques devrait couvrir les charges pour retraites en cas de besoin mais il est lui aussi sur le point de se tarir.
La situation des écoles catholiques est particulièrement grave suite à l’abandon scolaire. Ainsi, les enseignants risquent non seulement leurs retraites mais également leur poste de travail. En moins de 10 ans, 10% de la population ont quitté le pays. (CE) (Agence Fides 12/04/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network