ASIE/TERRE SAINTE - Condamnation du Patriarcat latin de Jérusalem après la reprise des travaux du mur dans la zone de Cremisan

lundi, 11 avril 2016 zones de crise  

lpj

Beit Jala (Agence Fides) - La construction du mur de séparation dans la zone de Cremisan a repris en ce début d’avril 2016. Sur place, des équipes d’ouvriers avec des engins de terrassement sont à l’œuvre pour ériger, l’un après l’autre, les panneaux de béton de 8 m de haut sur les terrains d’une vallée qui, par un temps, étaient solidement plantés d’oliviers séculaires.
Le Patriarcat latin de Jérusalem, dans un communiqué diffusé par l’intermédiaire de ses canaux officiels, a réaffirmé sa déception et sa condamnation de l’opération conduite par les forces israéliennes. « La construction d’un mur de séparation et l’injuste confiscation des terres appartenant aux familles chrétiennes de Beit Jala – peut-on lire dans le communiqué – constituent une violente offense au processus de paix ».
Le communiqué patriarcal rappelle en outre que déjà le 9 juillet 2004 la Cour internationale de Justice de La Haye avait qualifié d’illégale la construction du mur et en avait demandé le démantèlement. Du même avis était également l’Assemblée générale des Nations unies. En avril 2015, la Cour Suprême israélienne avait elle-même reconnu que le mur ne disposait d’aucune justification en rapport avec la sécurité de l’Etat d’Israël. (GV) (Agence Fides 11/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network