AFRIQUE/MAROC - Assemblée de la Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique et dimension africaine de ses pays et de ses communautés

lundi, 11 avril 2016 evêques   migrants  

Rabat (Agence Fides) – L’Eglise en Afrique du Nord s’interroge toujours davantage sur la dimension africaine de ses pays et de ses communautés. C’est ce qu’affirme le communiqué final de l’Assemblée de la CERNA (Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique) qui s’est tenue à Tanger (Maroc) du 3 au 6 avril. « Nos fidèles d’Afrique subsaharienne sont de plus en plus nombreux ; ils représentent de 50 à 90% de nos communautés » indique le document transmis à l’Agence Fides. Les Etats d’Afrique du Nord, « traditionnellement pays d’émigration, ils sont aussi devenus pays de transit, mais deviennent également peu à peu pays d’accueil ».
Parmi ceux-ci, « le Maroc a fait l’option de se tourner vers l’Afrique noire et de l’intégration des subsahariens vivant sur son sol : ouverture de ses frontières et multiplication de ses lignes aériennes vers les pays subsahariens, régularisation des sans-papiers, scolarisation des enfants, soins pour tous dans les institutions publiques de santé, dispense des cours de religion musulmane pour ceux qui ne sont pas musulmans, possibilité pour les étrangers de fonder des entreprises et de rapatrier leurs capitaux, les signes sont nombreux d’une ouverture du pays autant vers le sud que vers le nord ».
Tout cela constitue un défi et une opportunité pour l’Eglise en Afrique du Nord : « C’est une joie pour nous, que l’Eglise soit plus universelle, moins européenne, rajeunie, et de cette entraide ecclésiale sud-sud » affirment les Evêques. Des prêtres et des religieux des pays d’origine des migrants sub-sahariens, se sont en effet insérés dans l’Eglise en Afrique du Nord, un fait remarqué par les Evêques : « Parmi les agents pastoraux d’origine culturelle différente, il faut apprendre à se connaître et à s’estimer dans nos diversités ».
La mission de l’Eglise en Afrique du Nord est centrée « non seulement sur le soutien spirituel à ses membres mais également sur le témoignage de l’amour du Christ pour tous, en entrant en relation avec nos frères et sœurs musulmans ». « Ce qui n’est pas facile à cause des préjudices et de la réalité d’un certain racisme » remarquent les Evêques qui notent cependant combien certaines représentations de la Très Sainte Vierge Marie de Vladimir, présentes dans différents oratoires de la région, représentent Marie qui porte dans ses bras l’Enfant Jésus avec une main blanche et une main noire : une image qui symbolise l’avenir de l’Eglise en Afrique du Nord.
Afin de souligner le lien entre l’Eglise en Afrique du Nord et celle présent en Afrique sub-saharienne, la prochaine Assemblée de la CERNA se tiendra au Sénégal à la fin de janvier prochain. (L.M.) (Agence Fides 11/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network