ASIE/PAKISTAN - Populations isolées après les inondations dans le nord du pays

vendredi, 8 avril 2016 caritas   catastrophes naturelles  

Caritas Pakistan

Rawalpindi (Agence Fides) – « Les inondations ont frappé surtout l’extrême nord du pays, et en particulier le territoire de Gilgit-Baltistan, une zone très difficile à atteindre notamment du fait de la conformation du territoire. Seule l’armée est en mesure de se rendre dans ces zones, souvent seulement par hélicoptère, et pourvoit actuellement à l’acheminement d’aides aux populations touchées. A ce que nous en savons, les chrétiens sont quelques dizaines au sein de cette zone ». C’est ce que raconte à Fides Victor Shad, laïc catholique et Directeur de la Caritas d’Islamabad-Rawalpindi. La Caritas indique que, pour l’instant, elle n’a pas planifié d’interventions et que ce n’est que dans un second temps que pourra être évaluée une éventuelle participation de terrain aux secours ou à d’autres actions d’aide.
Selon des données officielles fournies par le gouvernement, les inondations intervenues au cours des premiers jours de ce mois ont fait 66 morts, 61 blessés et causé la destruction, totale ou partielle, de 900 habitations.
Les pluies ont été abondantes dans le nord du pays, incessantes pendant plusieurs jours, causant l’exondation de nombreux cours d’eau. La furie des eaux a emporté des villages entiers ainsi que des champs, détruisant des habitations et des cultures et mettant la population en danger, tant en termes de survie que d’épidémies. Les secours, ainsi que le communique la protection civile du gouvernement pakistanais, sont encore en cours et rendus moins aisés par le caractère difficile du terrain et par l’effondrement de nombreux ponts et routes.
Le pays est sujet à des événements de ce genre en particulier durant les mois d’automne et de printemps, avec l’arrivée des moussons. A cela vient s’ajouter une conformation particulière des cours d’eau sur le territoire, qui tend à renforcer les phénomènes déjà violents et rend le territoire pakistanais susceptible de subir des dommages importants. (PA) (Agence Fides 08/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network