ASIE/PHILIPPINES - Exhortation des Evêques philippins à propos des prochaines élections

mardi, 5 avril 2016 politique   corruption   pauvreté  

cbcp

Manille (Agence Fides) – Choisir des responsables animés par une « vision » élevée du bien commun et dévoués au service de la population : telle est l’exhortation que les Evêques des Philippines prononcent un mois avant les élections législatives dans le pays, qui seront associées à l’élection présidentielle. Dans un document signé par S.Exc. Mgr Socrates Villegas, Président de la Conférence épiscopale, les Pasteurs énoncent « dix commandements pour les électeurs ».
Ils invitent en premier lieu à « ne pas voter pour un athée ou pour quelqu’un qui se moque du nom de Dieu » pas plus qu’en faveur de candidats habitués à faire des promesses vides de sens qui ne sont pas tenues par la suite.
Comme troisième point, « les autorités publiques devraient garantir à la population un temps destiné au repos et au culte divin » alors que la quatrième indication rappelle que les hommes politiques ont pour devoir de promouvoir des politiques en faveur de la famille. Pour respecter le commandement « tu ne tueras point », le texte affirme que « un électeur catholique ne peut voter en faveur de candidats qui s’opposent à la sacralité de la vie humaine, de sa conception à la mort naturelle ».
Le sixième point, l’Eglise rappelle l’engagement à « promouvoir la vision chrétienne de la sexualité et du mariage ainsi que la dignité et la liberté authentique de la vie, véritablement fructueuse ». « Le problème de la (croissance de) la population n’est pas une question de nombres mais dépend du soin des personnes et de l’amélioration de la qualité de la vie humaine » rappelle le message.
Quant au septième « conseil », « tu ne commettras pas de vol », les Evêques rappellent qu’il est nécessaire de prendre en considération les seuls candidats non impliqués dans des affaires douteuses ou dans des processus de corruption ou d’appropriation indue de deniers publics alors qu’en matière de faux témoignage, le texte invite à ne pas se fier aux « mensonges de la propagande diffusés par les candidats qui trompent sciemment » leurs électeurs pour « gagner les faveurs » de ces derniers. Enfin, le texte rappelle l’engagement nécessaire en faveur du respect de la femme et de la dignité humaine et pour libérer les personnes du joug de la pauvreté. (PA) (Agence Fides 05/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network