AFRIQUE/CONGO - Retour au calme à Brazzaville malgré la peur de la population, réfugiée dans les églises

mardi, 5 avril 2016 groupes armés  

Brazzaville (Agence Fides) – Le calme revient actuellement lentement à Brazzaville après les affrontements d’hier. C’est ce qu’indique à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale depuis la capitale de la République du Congo, où, aux premières heures de la matinée du 4 avril, des hommes armés ont attaqué des bâtiments gouvernementaux dans les quartiers sud de Mayanga et Makélékélé. Les affrontements, qui ont notamment vu l’usage d’armes lourdes, ont duré des heures mais, « déjà dans la soirée d’hier, les affrontements ont lentement cessé – indiquent nos sources – et aujourd’hui la situation est calme ».
« Si hier Brazzaville apparaissait comme une ville morte, déserte, on note en revanche aujourd’hui une lente reprise de la circulation des personnes ». « Des personnes sont cependant encore accueillies dans les églises du quartier » ajoutent les sources de Fides. « Une partie de la population a en effet cherché refuge dans les églises au cours des affrontements. Nous n’avons pas encore un nombre précis de ces personnes mais elles sont certainement plus d’une centaine. La Caritas s’est mobilisée pour les assister, pourvoyant à la nourriture et aux denrées de première nécessité ».
Le gouvernement a accusé les anciens miliciens de Ninja Nsiloulou conduits par Frédéric Bintsamou, alias pasteur Ntoumi, d’être responsables de cette attaque. Le pasteur Ntoumi qui après avoir déposé les armes avait fait allégeance au Président Sassou Nguesso. Il a cependant appuyé son adversaire, Guy-Brice Parfait Kolélas, arrivé deuxième dans le cadre des élections présidentielles du 20 mars, qui ont vu la réélection du Président sortant.
Ce même 4 avril, la Cour constitutionnelle a confirmé comme valides les résultats électoraux du 20 mars, rejetant la demande de Guy-Brice Parfait Kolélas d’annuler les résultats dans certaines circonscriptions électorales viciés à son avis du fait de fraudes. (L.M.) (Agence Fides 05/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network