ASIE/SINGAPOUR - Lettre du mufti à l’Archevêque de Singapour condamnant l’attentat de Lahore, « contraire à l’islam »

jeudi, 31 mars 2016 islam   terrorisme   violence   dialogue   paix  

Straits Times

Singapour (Agence Fides) – L’attentat terroriste de Lahore, qui a frappé les civils de manière indiscriminée, « non seulement est contraire aux enseignements islamiques mais constitue également une attaque contre toute l’humanité » : c’est ce qu’affirme le plus haut responsable musulman de Singapour, le mufti Mohamed Fatris Bakaram, dans une lettre de condoléances envoyée à l’Archevêque catholique de l’île, S.Exc. Mgr William Goh.
La missive, parvenue à Fides, condamne l’acte criminel qui a fait 73 morts et plus de 300 blessés à Lahore le jour de Pâques, en affirmant : « Nous condamnons fermement l’attentat de Lahore et nous exprimons les plus sincères condoléances aux familles de toutes les victimes. Nous devons nous unir pour dire clairement notre horreur envers de tels actes d’inhumanité ». Le mufti précise que, « dans l’islam, il est injustifiable d’attaquer un autre être humain seulement parce qu’il professe une foi différente », rappelant que l’attaque constitue « un acte d’inhumanité et un affront aux personnes qui croient aux valeurs de compassion et de coexistence pacifique ». Il s’agit donc « d’un grave manque envers la paix interreligieuse et l’harmonie, promues par l’islam ».
Le même jour, le Conseil religieux islamique de Singapour a condamné les actes de violence commis au nom de l’islam de par le monde, y compris les attaques perpétrées à Istanbul, Djakarta, en Syrie, à Ankara, à Bruxelles, tout comme à Lahore. « Nous sommes attristés et indignés par tant de cruauté » a affirmé le Conseil. « Avec tous les musulmans et tous les habitants de Singapour, nous exprimons notre proximité et notre solidarité aux familles de toutes les victimes de ces tragédies insensées » a écrit le Conseil dans un communiqué. (PA) (Agence Fides 31/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network