AMERIQUE/BRESIL - Nouvelle mission des Filles de Sainte Marie de la Providence en Amazonie

mercredi, 30 mars 2016 animation missionnaire   environnement   evêques   instituts missionnaires  
Fleuve Rio Negro à San Gabriel da Cachoeira

Fleuve Rio Negro à San Gabriel da Cachoeira

San Gabriel da Cachoeira (Agence Fides) – Les Filles de Sainte Marie de la Providence, connues comme guanélliennes, du nom de leur fondateur, Saint Louis Guanella, prêtre italien, ouvriront une mission dans l’une des zones les plus pauvres de l’Amazonie en termes de ressources naturelles et les plus négligées par les autorités publiques. Les religieuses ont donc accepté l’invitation faite par l’Evêque de São Gabriel da Cachoeira, S.Exc. Mgr Edson Taschetto Damian.
Selon les informations parvenues à Fides, la Supérieure de la Province guanéllienne de Notre-Dame d’Aparecida, avait visité la zone en septembre dernier. Trois religieuses se sont maintenant rendues à Cucui, dans le Diocèse de Gabriel da Cachoeira, après avoir achevé un cours dédié à la culture amazonienne à Manaus, et y ouvriront la nouvelle mission.
Le Diocèse se trouve dans une région du nord du Brésil, à la frontière avec la Colombie et le Venezuela. Il n’est possible d’arriver dans la zone où oeuvreront les religieuses guanélliennes que par bateau, après une longue navigation fluviale. Parmi les problèmes majeures de la zone, se trouvent les obstacles naturels et le climat défavorable, ainsi que l’éloignement par rapport aux centres habités et l’état d’abandon dans lequel elle se trouve du fait du désintérêt des autorités publiques. La population, environ 37.000 personnes se trouvant sur un territoire de 109.181 km2, survit grâce à l’agriculture. (CE) (Agence Fides 30/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network