ASIE/INDE - Demande de protection et de sécurité à l’occasion de Pâques de la part des chrétiens

lundi, 21 mars 2016 minorités religieuses   eglises locales   terrorisme   hindouisme   violence   persécutions  

facebook

New Delhi (Agence Fides) – Les chrétiens en Inde demandent au gouvernement la protection des églises et la sécurité en vue des célébrations pascales. Ainsi que l’affirme dans un communiqué envoyé à Fides le Conseil global des chrétiens indiens (GCIC), « la protection est nécessaire durant la Semaine Sainte » attendu que « la violence à l’encontre des chrétiens pris individuellement et des églises ne parait pas diminuer dans différentes parties de l’Inde ».
Au mois de mars 2016, le GCIC a enregistré de nombreuses attaques contre des chrétiens, comme celle à l’encontre du pasteur Keshava, brutalement frappé par des militants de groupes extrémistes hindous dans les environs de Jaipura, au Karnataka. On rappellera par ailleurs qu’une église récemment construite a fait l’objet d’actes de vandalisme à Coimbatore, au Tamil Nadu, alors que des Bibles et des textes sacrés ont été incendiés face à la grotte dédiée à Notre-Dame de Fatima construite à Pune.
« La communauté craint une attaque organisée contre les fidèles et les églises chrétiennes au cours de la Semaine Sainte. En tant que chrétiens, participant aux liturgies de la Passion, mort et Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ, nous demandons protection et sécurité pour nos communautés de fidèles sans défense » écrit le GCIC.
Les chrétiens en Inde se montrent en outre préoccupés par la lenteur avec laquelle le système judiciaire poursuit les responsables des attaques. Parmi les épisodes les plus récents, le 18 mars dernier, six chrétiens, dont une fillette de 4 ans, ont été blessés dans le village de Gopanpally, dans l’Etat du Telangana, alors qu’ils participaient pacifiquement à une veillée de prière dans une salle chrétienne pentecôtiste. Les fidèles ont été malmenés et contraints à s’enfuir, poursuivis par une foule de fanatiques alors que la salle a été dévastée. (NC-PA) (Agence Fides 21/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network