AFRIQUE/MALAWI - Commentaire d’un missionnaire sur la Lettre pastorale des Evêques du Malawi

jeudi, 17 mars 2016 evêques   faim  

Lilongwe (Agence Fides) – « Il s’agit d’une lettre particulièrement profonde et à prendre sérieusement en considération » affirme le Père Piergiorgio Gamba, missionnaire montfortain, en commentant la Lettre pastorale des Evêques du Malawi sur l’état du pays (voir Fides 15/03/2016), dans laquelle sont mises en évidence les très graves conditions sociales et économiques dans lesquelles vit la majeure partie de la population.
« Le Malawi risque l’explosion à cause de la faim qui, cette année, atteindra un niveau ultérieurement critique suite à une récolte perdue dans de nombreuses zones du pays à cause des changements climatiques qui ne portent pas assez de pluie pour assurer la croissance du mais, nourriture de base des 17 millions d’habitants du pays » explique le Père Gamba. « Les Evêques parlent justement d’une « faim infinie », des millions de personnes étant en danger dans l’avenir immédiat même si la nourriture est d’ores et déjà insuffisante ».
« La lettre des Evêques constitue peut-être le dernier rappel – ou la dernière sonnette d’alarme – parce que qui pourrait intervenir par la suite pourrait être incontrôlable » souligne le missionnaire.
Le manque de pluie ne touche pas tout un chacun de la même manière, parce que, comme le dit le Père Gamba, « à la veille de Pâques, la description faite par les Evêques est le Chemin de Croix de tout le peuple du Malawi qui se trouve divisé entre quelques personnes qui s’enrichissent et des millions d’autres qui vivent dans la faim et la pauvreté presque absolue ». Les différences existant entre riches et pauvres pourraient déchaîner une révolte violente. (L.M.) (Agence Fides 17/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network