AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Séminaire sur la traduction de la Bible dans les langues africaines

mercredi, 16 mars 2016 bible  

Johannesburg (Agence Fides) – « L’Afrique doit relever les défis d’aujourd’hui en coopérant avec les autres confessions chrétiennes à traduire la Bible pour tous les groupes linguistiques sur notre continent » a affirmé S.Exc. Mgr Stephen Brislin, Archevêque du Cap et Président de la Southern African Catholic Bishops’ Conference, dans son discours d’ouverture de la conférence organisée par le Centre d’Apostolat biblique (BICAM) du Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM). Selon un communiqué envoyé à l’Agence Fides, l’atelier s’est ouvert dans la ville le 13 mars et s’achèvera le 19.
Mgr Brislin a adressé un appel aux Evêques africains afin qu’ils accroissent le nombre de prêtres formés en exégèse et dans les autres disciplines concernant la traduction de la Bible. Selon l’Archevêque du Cap, l’Eglise catholique en Afrique a la responsabilité et la mission de porter la Parole de Dieu à toutes les personnes de bonne volonté. C’est pourquoi il est nécessaire de disposer d’exégètes en mesure de traduire la Bible dans les différentes langues africaines.
Dans son intervention, Mgr Brislin s’est également attardé sur certains maux qui affligent l’Afrique et en particulier son pays, soulignant combien l’avidité et les tensions raciales constituent des facteurs qui accroissent les différences entre riches et pauvres même lorsque les ressources disponibles sont abondantes. « Nous devons avoir le courage d’affirmer la vérité et de combattre les maux de la société, de protéger les sans défense et les marginalisés » a-t-il déclaré.
Le coordinateur de la conférence, le Père Yves-Lucien Evaga-Ndjana, Directeur du BICAM, a expliqué que les travaux seront répartis en deux moments. Le premier portera sur la nécessité de traduire la Bible dans les langues africaines alors que le second affrontera la possibilité d’insérer ad experimentum l’Apostolat biblique dans les programmes des Grands Séminaires et Centres de formation africains. (L.M.) (Agence Fides 16/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network