ASIE/INDE - Déclarations de la Conférence épiscopale et des Missionnaires de la Charité après le massacre du 4 mars au Yémen

lundi, 7 mars 2016 martyrs   année de la miséricorde   eglises locales   missionnaires  

Bangalore (Agence Fides) – « Préoccupation, indignation et douleur pour la vile attaque » : tels sont les sentiments exprimés par les Evêques indiens réunis dans le cadre de leur Assemblée plénière à Bangalore jusqu’au 9 mars, à propos du massacre intervenu le 4 mars à Aden, dans le cadre duquel sont mortes 16 personnes dont quatre religieuses. Ces dernières font partie de la Congrégation des Missionnaires de la Charité et l’une d’entre elle, Sœur Anselma, est indienne, originaire du Diocèse de Gumla, dans l’Etat indien du Jharkhand.
Les quelques 180 Evêques présents à la plénière de la Conférence épiscopale indienne (CBCI) se sont rassemblés pour une prière spéciale, à l’intention des victimes, exprimant de sincères condoléances à la Congrégation fondée par la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta. « Ces attaques brutales contre des missionnaires chrétiens de la part d’esprits mauvais ne décourageront pas notre intention de servir les pauvres et les malades » ont-il ajouté. Les Evêques ont également exprimé leur préoccupation et souhaité la libération rapide du Père Tom Uzhunnalil, salésien indien, enlevé et encore entre les mains des terroristes auteurs du massacre.
Dans une note parvenue à Fides, les Missionnaires de la Charité indiquent qu’après le massacre intervenu au Yémen, elles n’abandonneront pas leur œuvre dans ce pays, mais qu’elles « continueront à servir les pauvres et les nécessiteux ». « Mère Teresa a toujours été dans les coins les plus reculés du monde, indépendamment de la situation locale » ont-elles rappelé. A Calcutta, à la maison mère, les religieuses ont fait célébrer une Messe de suffrage pour leurs consoeurs assassinées. (PA) (Agence Fides 07/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network