AFRIQUE/KENYA - Appel de l’Archevêque de Nyeri au Président kenyan en faveur de la lutte contre la corruption « ainsi que nous y a exhorté le Pape »

vendredi, 4 mars 2016 corruption  

La Bienheureuse Soeur Irene Stefani

Nairobi (Agence Fides) – Un Archevêque kenyan a rappelé au Président Uhuru Kenyatta l’exhortation du Pape François lors de sa visite apostolique dans le pays à propos de la lutte contre la corruption. « Au cours de la rencontre avec les jeunes, au Kasarani Stadium, le Pape leur a demandé de résister à la corruption et a également demandé au Chef de l’Etat de dompter ce péché » a déclaré S.Exc. Mgr Peter Kairo, Archevêque de Nyeri, au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux de construction du sanctuaire près l’église Notre-Dame de la Divine Providence dédié à la Bienheureuse Sœur Irene Stefani. La religieuse, béatifiée le 23 mai 2015, dans le cadre d’une cérémonie présidée par S.Em. le Cardinal Polycarpe Pengo, Archevêque de Dar-es-Salaam, à Nyeri, en présence de 100.000 fidèles provenant de différentes parties du monde et de différents autres millions au travers de la télévision, appartenait aux Missionnaires de la Consolata et avait été surnommée « Nyaatha » (littéralement « Mère miséricordieuse ») à cause de sa tendresse, en particulier à l’égard des malades (voir Fides 20/05/2015).
Mgr Kairo a choisi cette occasion pour manifester la préoccupation de l’Eglise face aux continuelles révélations de cas de corruption qui vont de l’appropriation indue de fonds au niveau local et national au paiement de pots-de-vin à des fonctionnaires, y compris à des magistrats, en passant par des cas de fraudes dans le cadre de marchés publics.
Les derniers cas concernent la disparition de 7,9 millions d’USD de fonds destinés à la jeunesse, un scandale qui a été qualifié de « pointe de l’iceberg s’agissant du niveau de corruption du pays », mais aussi une malversation concernant un prêt en Eurobond de 2,5 milliards d’USD et de présumés pots-de-vin payés par une société britannique en vue de la fourniture de matériels destinés aux élections de 2013.
Selon l’indice de Trasparency International, le Kenya est l’un des pays les plus corrompus du monde, se situant au 139ème rang sur un total de 168 pays allant des pays les plus vertueux à ceux caractérisés par une plus forte présence de la corruption). (L.M.) (Agence Fides 04/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network