AFRIQUE/EGYPTE - Affirmation de la nécessité d’une autorisation de l’Eglise copte orthodoxe pour produire un film dédié à la figure du Patriarche Shénouda III

mercredi, 2 mars 2016 eglises locales  

Wikipedia

Le Caire (Agence Fides) – Le Conseil des Congrégations laïques coptes orthodoxe – organisme influant au sein de l’Eglise copte orthodoxe et présidée par le Patriarche en personne – a sommé les entreprises de production de films documentaires et de séries télévisées de ne pas entreprendre d’initiatives visant à réaliser un film sur la vie du Patriarche Shénouda III, mort en 2012, sans l’accord de l’Eglise copte orthodoxe. L’histoire de Shénouda III – peut-on lire dans un communiqué repris par des sources égyptiennes consultées par l’Agence Fides – « appartient à l’Eglise » et aucune production cinématographique concernant la vie du Patriarche ne saurait être réalisée sans l’autorisation préalable des autorités ecclésiastiques compétentes, qui n’hésiteront pas à faire recours à la justice pour protéger leurs prérogatives.
L’initiative de l’organisme laïc vise à affirmer un contrôle ecclésial sur les films et séries télévisées relatives à la figure de Shénouda III qui font régulièrement l’objet d’indiscrétions journalistiques. Au cours de ces dernières heures, Hassan Youssef, acteur égyptien bien connu, s’est empressé de préciser que son désir de participer à une production concernant la figure du défunt Patriarche ne pourra pas se réaliser sans prendre en considération les droits d’autorisation revendiqués par l’Eglise copte orthodoxe.
Shénouda III, élu Patriarche en 1971, a profondément influencé, au cours de ses 41 années de ministère, l’actuel profil de l’Eglise copte orthodoxe, désormais gouvernée par Tawadros II. (GV) (Agence Fides 02/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network