ASIE/PAKISTAN - Témoignage du père spirituel de Shabbaz Bhatti cinq ans après son assassinat

mercredi, 2 mars 2016 blasphème   minorités religieuses   persécutions   martyrs  

Islamabad (Agence Fides) – « En voyant ses dons en termes de leadership et sa bonne volonté vis-à-vis de l’Eglise au Pakistan, j’ai encouragé ses études et son entrée en politique. Il n’était pas intéressé par le fait d’être actif dans le monde politique mais il a accepté de faire de la politique pour protéger les chrétiens et les autres minorités. Il a vécu une vie engagée et décida de ne pas se marier. Il était célibataire. Il ne possédait rien et a exercé son ministère seulement comme un instrument de service. Je crois que Clément Shahbaz Bhatti est un laïc consacré martyr de la foi ». Tel est le témoignage affligé parvenu à l’Agence Fides et rendu en avril 2012 par l’Evêque émérite d’Islamabad, S.Exc. Mgr Anthony Lobo, retourné à la maison du père en 2013. L’Evêque, qui était le père spirituel de Shahbaz Bhatti, décrit « pour référence future », la vie et l’engagement de Clément Shahbaz Bhatti, le ministre assassiné le 2 mars 2011 à Islamabad par des terroristes.
Le document, remis à Mobeen Shahid, aujourd’hui enseignant pakistanais à l’Université pontificale du Latran, fera partie des témoignages que le Diocèse d’Islamabad recueille actuellement dans le cadre de l’enquête préliminaire à l’ouverture du procès diocésain visant à déclarer Clément Shahbaz Bhatti « martyr ». « Clément Shahbaz Bhatti a vécu l’activité politique dans l’esprit de la sequela Christi - remarque Mobeen Shahid – en s’engageant en vue de la pleine intégration des chrétiens au sein de la société pakistanaise et afin qu’ils puissent contribuer au développement de la nation. Il se sentait pleinement pakistanais et a combattu les dérives fondamentalistes. Il ne s’est jamais soustrait tout en sachant qu’il était en danger » conclut-il. (PA) (Agence Fides 02/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network