AFRIQUE/BURUNDI - Promesses du Président burundais au Secrétaire général de l’ONU à propos d’un « dialogue inclusif » avec l’opposition

mardi, 23 février 2016 groupes armés  

Bujumbura (Agence Fides) – « Nous verrons si la visite du Secrétaire général de l’ONU portera à un tournant positif dans la crise politique » déclarent à l’Agence Fides des sources locales depuis Bujumbura où le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rencontré le Président Pierre Nkurunziza, les représentants de l’opposition et de la société civile. Le Président a annoncé, dans un colloque avec Ban Ki-moon, son intention de mener un « dialogue inclusif » avec l’opposition.
Au Burundi, les violences se poursuivent cependant. Au moins 6 personnes sont mortes hier dans le cadre de différents attentats perpétrés par tirs de grenades tant dans la capitale, Bujumbura, qu’à l’intérieur du pays. « Dans la capitale, deux militaires sont morts ainsi que deux représentants de la société civile » indiquent les sources de Fides. « On ne connaît pas les auteurs de ces attentats. Ils pourraient s’agir de militaires, des services secrets, des milices progouvernementales ou de groupes rebelles. Milices et rebelles peuvent commettre des attentats et d’autres crimes pour ensuite chercher à les attribuer à la partie adverse de manière à la priver du soutien de la population. Le problème est qu’ici, tous sont armés. C’est pourquoi il faut trouver une solution politique pour sortir de la crise » concluent nos sources. (L.M.) (Agence Fides 23/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network